Faciliter la conduite

Faciliter la conduite en améliorer le confort

Privilégiez des surfaces vitrées étendues en améliorant le champ de vision et faciliter la conduite.

Un tableau de bord n’indiquant que les données essentielles à l’aide de gros chiffres.

Optez pour une boîte de vitesse automatique.

Veillez également à ce que votre véhicule dispose d’un limiteur de vitesse.

Ce système, qui utilise le frein moteur afin de ne pas dépasser la vitesse programmée est à préférer au régulateur.

Dont l’utilisation peut s’avérer dangereuse en cas de circulation dense ou difficile.

Si vous souffrez de raideur dans la nuque,vous pouvez ajouter un rétroviseur additionnel.

En réduisant les angles morts, il vous facilitera les contrôles arrière.

Une bonne position de conduite

Prenez le temps de régler les rétroviseurs et votre siège, y compris l’appui-tête.

Et ce pour chaque véhicule que vous conduisez.

Le dossier du siège est réglé presque verticalafin que le dos reste droit pour faciliter la conduite.

Respectez la courbure et la cambrure physiologique de votre dos.

N’hésitez pas à utiliser un coussin de confort pour vos lombaires.

L’assise de votre siège est reculée de sorte que les jambes sont presque tendues lorsque vous débrayez.

Le sommet du crâne doit être à la même hauteur que le haut de l’appui-tête, qui doit être rapproché à moins de six centimètres de votre tête.

Être bien assis

Les bras doivent être légèrement fléchis sur le volant.

Les jambes doivent être presque tendues.

Le dossier du siège doit être presque vertical.

Le dos doit rester droit.

Les outils daide à la conduite

Certaines innovations techniques rendent vos trajets plus confortables.

Le GPS calcule votre itinéraire en fonction de critères choisis (le plus court, le plus rapide, etc.).

Puis vous indique, avec instructions vocales, la direction à prendre au fur et à mesure du trajet.

Certains d’entre eux vous informent également de la signalisation routière en vigueur, en particulier la limitation de vitesse.

Ces systèmes existent intégrés au véhicule, sous forme de boîtier indépendant ou encore sur les smartphones.

En vous libérant de la question de votre orientation, le GPS vous permet donc d’être plus attentif aux autres véhicules, aux piétons.

À condition bien sûr de suivre quelques conseils de bon usage.

Toujours programmer son GPS à l’arrêt, le mettre en mode vocal pour éviter de le regarder en permanence.

Et ne jamais oublier que la signalisation routière prime sur les indications de l’appareil.

L’aide au stationnement

Certains véhicules équipés de capteurs extérieurs peuvent effectuer quasi-automatiquement un créneau pour se garer.

D’autres véhicules sont plus simplement équipés de capteurs ou de caméras permettant de faciliter les manœuvres du conducteur.

La détection des obstacles

Que ce soit devant le véhicule ou sur les côtés, des capteurs détectent la présence d’un obstacle et vous en alertent.

En cas de collision imminente contre un obstacle (véhicules, piétons), certains véhicules activent automatiquement un freinage d’urgence.

Ce qui permet d’éviter l’accident ou de réduire la violence du choc.

Auto Ecole Nicolas